concierge airbnbconciergerie airbnbconciergerie locationconciergerie location saisonnièregestion location saisonnièreGOOD TIP WELKEYSwelkeys

Les labels de tourisme durable : un tour d’horizon

Les labels d'un tourisme plus durable

Votre conciergerie Welkeys vous propose d’aborder les labels du tourisme durable en France. Ces labels permettent de reconnaître des initiatives engagées. Cependant, il en existe tellement qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Nous vous proposons d’en aborder quelques-uns afin de mieux les comprendre.

Selon une étude publiée en 2018 par Nature Climate Change, le tourisme serait responsable de 8% des émissions de gaz à effet de serre. Malgré la crise actuelle du secteur liée à la pandémie, il repartira sans doute de plus belle puisque les voyageurs ont toujours soif de voyage. Il a également un impact éthique important. Pour ces raisons, il est aujourd’hui nécessaire de repenser le tourisme pour le rendre plus durable.

L’intérêt des labels de tourisme durable

Les labels et certifications sont des titres accordés à des organismes (entreprises, associations…). Pour les obtenir, il faut répondre à un cahier des charges plus ou moins large mais bien défini.

Les labels et certifications sont attribués après un audit réalisé par une entreprise tierce et indépendante. Ces entreprises pratiquent des prix équitables appliqués à tous les organismes qui demandent l’audit. Selon le titre attribué, des audits de vérifications sont régulièrement effectués pour constater l’évolution de l’engagement.

Si certaines entreprises décident de ne pas faire reconnaître leur engagement, un label est un bon moyen de rassurer le voyageur. Il atteste de bonnes pratiques et souvent d’une amélioration continue dans la voie de la durabilité. Les critères incluent généralement un effort sur l’impact direct de l’activité et le développement local.

Les initiatives mondiales et européennes

Un comité a revu la norme ISO 14001 pour la dernière fois en 2015. Elle permet de certifier une démarche de développement durable dans son ensemble. Elle donne un cadre pour maîtriser les impacts environnementaux engendrés et encourage les organismes certifiés à une amélioration continue de leur performance environnementale.

La norme ISO 26000 quant à elle permet de reconnaître la responsabilité sociétale d’une entreprise. Cette responsabilité sociétale prend en compte le respect de l’environnement, des droits de l’Homme et de l’éthique. Si elle ne permet pas de certification, elle donne des lignes directrices importantes pour la mise en place de projets durables.

Nous avons déjà rapidement abordé les Green Globes dans notre article sur les gestes à adopter pour protéger la montagne en hiver. Ce label international applique des critères adaptés à chaque territoire. Il est révisé deux fois par an pour assurer une adéquation et mise à jour constantes. Il s’applique à tout le domaine du tourisme : du restaurant au bateau de croisière. Ses trois niveaux de certifications encouragent un engagement renouvelé.

Le Global Sustainable Tourism Council (GSTC) ou Conseil mondial du tourisme durable propose lui aussi des critères de certifications. Il se base sur un management tourné vers le développement durable, la promotion des territoires locaux aussi bien du point de vue de l’emploi que de l’environnement et de la culture. Airbnb et Booking.com font partie de cette organisation qui vise à proposer les bases du tourisme de demain.

Les initiatives nationales pour un tourisme durable

Dans notre article de mardi sur la préservation de la montagne, nous vous présentions également une première initiative nationale. Il s’agit du label Flocon vert, décerné par l’association Mountain Riders. Plusieurs initiatives de tourisme durable existent ainsi en France.

Le label Stations Vertes récompense des destinations d’écotourisme. Elles permettent de parcourir la nature et le patrimoine local mais également d’éduquer et d’assurer le bien-être des habitants. Ce label met souvent en avant des lieux moins fréquentés au tourisme limité mais de qualité.

Teragir a créé le label Pavillon Bleu dans le cadre de la Foundation for Environmental Education. Il s’inscrit dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Ce label a déjà parfaitement intégré les objectifs 6 et 14 sur l’eau propre et la vie aquatique. Il vise à englober également le 13 sur les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques et le 12 sur la consommation et production responsables. Ce label s’adresse aux plages et ports de plaisance dans plus de 46 pays.

La compagnie Ecocert propose une certification pour les espaces végétaux écologiques. Cette certification concerne les parcs, les jardins, les golfs ou tout espace incluant de la végétation. La compagnie propose de nombreuses certifications, notamment de produits biologiques.

L’existence de tous ces labels démontre une réelle détermination pour le secteur touristique de s’inscrire au sein du développement durable. Chez Welkeys, nous avons à cœur de suivre cette évolution et nous travaillons à la mise en place de pratiques plus durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.